Théâtre : J’abandonne une partie de moi que j’adapte

Samedi 9 octobre 2021 à 20h30.

Le film Chronique d’été réalisé par l’anthropologue Jean Rouch et le philosophe Edgar Morin inspire à Justine Lequette une version colorisée d’un mimétisme confondant. Une première création kaléidoscopique où se mélangent art et vie réelle.

Où le théâtre et le cinéma s’interpellent dans de perpétuels mouvements de décors et de jeux; où poétique rime avec politique. Paris 1960. Le monde est en noir et blanc, la Nouvelle Vague souffle sur la jeunesse un vent de liberté et d’espoir. Paris 2017. Justine Lequette dresse une chronique douce-amère des années 60, et restitue l’atmosphère du film dans une pièce résolument contemporaine, construite à la manière d’un scénario. De séquences en séquences, les décors à roulettes modulent l’espace avec une fluidité réjouissante, à l’image de la circulation des idées, des réflexions, des sentiments qui animent une jeunesse qui s’interroge et pense à l’aune de leurs ainés. Qu’est-ce que le bonheur ? Pourquoi ce consumérisme absurde qui les empêche de vivre leurs rêves ? Que signifie la valeur du travail aujourd’hui parcellisé et précarisé ? Autant de questionnements fondateurs du documentaire qui traversent la pièce sans nostalgie ni fausses illusions, mais avec l’énergie indéfectible de quatre jeunes comédiens rencontrés à l’Ecole d’acteurs de Liège. Tous excellents dans leurs personnages très "godardiens" ! Le pari audacieux de la jeune metteure en scène et ses "acteurs-créateurs" est une réussite absolue car fondé sur leur envie commune de réaffirmer leur besoin d’être artistes. Quand être artistes est aussi un travail et une source de bonheur. J’abandonne une partie de moi que j’adapte Justine Lequette / Group Nabla / Théâtre National Wallonie Bruxelles

Samedi 9 octobre 2021 à 20h30.

Tarifs

Tarif plein : 18 €
Tarif carte blanche : 13 €
Tarif réduit : 13 €
Tarif carte jeune : 9 €

Langues parlées

  • Français